Dessine moi une passerelle

15 juillet 2017

Qu'est-ce que le parrainage de proximité

Créée en 2000, Dessine-moi une passerelle (DMP) est une association qui a pour objet de développer le parrainage de proximité dans le Bas-Rhin. Elle est membre de l’UNAPP (Union Nationale des Acteurs de Parrainage de Proximité) et adhérente de l’UDAF (Union Départementale des Associations Familiales).  

Qu’est-ce que le parrainage de proximité ?

Un parrain/marraine offre de son temps libre pour partager des loisirs et des moments d’échange et de complicité avec un enfant ou adolescent âgé de 3 à 16 ans.

Pourquoi devenir parrain ?

De nombreux enfants se trouvent en situation de fragilité sociale ou affective. Le parrainage permet d’aider un enfant à grandir, en lui apportant un soutien affectif, une ouverture sociale et culturelle dont il a besoin. Le parrainage constitue une source d’enrichissement mutuel ainsi un soutien à la parentalité et une forme de solidarité.

Quel est le rôle de l’association ?

DMP accueille les demandes de parents, enfants et futurs parrains et se charge de mettre en relation les parrains et les filleuls : elle « dessine une passerelle ». Elle est un interlocuteur des organismes qui œuvrent dans l’intérêt de l’enfant et de la famille.

DMP assure un suivi tout au long du parrainage. Des réunions sont organisées régulièrement pour informer les personnes intéressées par le parrainage, pour partager les expériences vécues par les parrains et pour apporter une aide si nécessaire.

DMP organise également des moments conviviaux où parents, parrains et marraines peuvent échanger pendant que les enfants partagent des activités : pique-nique, journée au Vaisseau ou dans une salle d’escalade, atelier bricolage, …

Qui peut devenir parrain/marraine ?

Homme ou femme, retraité comme étudiant, célibataire ou en couple, avec ou sans enfant ! Aucune compétence n’est requise si ce n’est l’envie d’accompagner un enfant à se construire. Les candidats au parrainage doivent être motivés, avoir du temps et de la bienveillance à offrir. "Il ne faut parfois pas grand-chose pour qu’un enfant soit bien. Et si notre action peut donner un peu d’assurance, c’est déjà bien", confie Bernadette, l’une des marraines. Il sera également demandé aux futurs parrains de produire un extrait de casier judiciaire vierge.

Qui peut faire parrainer son enfant ?  

Toute famille qui se sent fragilisée ou sans soutien familial peut faire appel à un parrain (ou une marraine) pour l'aider dans le développement de son enfant. Mais aussi toute famille qui ressent le besoin pour son enfant de s’ouvrir aux autres et sur le monde, d’enrichir ses expériences sociales et culturelles, de créer des liens privilégiés avec un nouvel adulte ou une autre famille...

Comment devenir parrain/marraine ?

L’association propose d’abord aux candidats parrains de participer à une réunion d’information avant de les rencontrer individuellement. Il s’agit alors de cerner le projet de parrainage de chacun, ses attentes, ses doutes. Il est aussi vérifié éventuellement que le conjoint ou les enfants soutiennent le projet.  L’association se charge alors de mettre en relation parrains et filleuls en fonction des centres d’intérêt, affinités, disponibilités…

Puis une première rencontre a ensuite lieu avec la famille, et si toutes les conditions favorables sont réunies, le parrainage peut débuter. Une convention formalise alors les engagements réciproques des personnes et précise les conditions de mise en œuvre du parrainage. Elle est signée par les parents, l’enfant, le parrain/marraine et l’association Dessine-moi une passerelle.

Comment se déroule le parrainage ?

Le parrainage doit rester souple afin de préserver l’enthousiasme et la spontanéité des parrains, des enfants et des parents. Il n’y a pas de fréquence ou d’activités imposées. Chacun fait en fonction de ses disponibilités et envies ainsi que de celles de l’enfant. 

Les moments partagés prennent de nombreuses formes : confectionner un gâteau, se promener en forêt, faire un jeu de société, aller à la bibliothèque de quartier, découvrir un musée de la ville, tester un nouveau sport …   L’enfant peut aussi simplement désirer un temps calme pour jouer, dessiner, se confier, …  Certains parrains accueillent leur filleul tous les week-ends à leur domicile, d’autres organisent deux sorties par mois, certains vont faire du sport tous les dimanches, alors que d’autres préfèrent des séances de pâte à sel. Dans tous les cas, les enfants bénéficient d’un moment d’attention tout particulier, de partage et d’écoute. Ils construisent des repères complémentaires à ceux donnés par les parents. Au fil du temps, chacun apprend à se connaître et un lien fort se construit entre filleuls et parrains qui vient les enrichir mutuellement. « Le parrainage a été une ouverture à des enfants d’une autre famille, d’un autre style que le nôtre ... une richesse donc …Ces enfants font partie de notre vie et nous les aimons … » confie un parrain. D’autres témoignages sont à lire sur le blog de l’association : http://dmpstrasbourg.canalblog.com/

Certains parrainages sont plus difficiles que d’autres, en fonction du vécu de l’enfant parrainé, des relations avec les parents, des attentes de chaque côté. Il y a parfois des moments de doute, de remise en question : l’association suit chaque parrainage et peut être sollicitée à tout moment.

Comment contacter l’association ?

Par mail à l’adresse suivante : assoc.dmp@gmail.com

Posté par dmp_strasbourg à 22:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,