Ceci est un patchwork de divers témoignages de parrains et de marraines.

- je me suis dit autant donner du temps, j'ai du temps et envie de le donner, autant le donner à un enfant.

- au début je pensais que le parrainage c'était seulement pour des enfants en difficulté. Mon filleul je ne le vois pas comme en difficulté, il étouffait chez lui. Il vivait avec sa maman. Il avait besoin de s'ouvrir sur le monde. Il marche beaucoup mieux à l'école et s'est découvert des tas d'intérêts pour des choses variées. En ce moment ce sont les planètes qui le passionnent, l'univers. On l'a amené au planétarium.

- on lui a donné du temps aussi pour s'habituer, pour qu'elle voie que ça se passe bien.

- on fait de choses simples, et pas trop long.

- au sein de l'association, on n'est jamais seul. On partage nos expériences de parrainage. On fait des activités ensemble. Nos filleuls se connaissent. On s'est fait quelques amis parrains et on se voit en dehors du parrainage.

- ce temps passé avec ma filleule m'a enrichie. Ça m'a fait réfléchir à des tas de choses que je ne remettais pas en question. Elle m'a fait me poser des questions. Elle m'a en fait appris des tas de choses. Je crois que je l'aide à grandir et elle m'a fait grandir aussi. C'est un truc réciproque, c'est ça, réciproque.

- Au fil du temps, les moments ensemble se sont intensifiés, puis ce sont raréfiés, et même ont disparu pendant quelques temps, et ils sont revenus de façon inattendue et inespérée à la naissance de son enfant.

- on reste en contact. C'est une adulte, sa vie est bien remplie mais je ne vois pas pourquoi ça devrait s'arrêter.